La décision d’installer un chauffage central au bois dans une nouvelle habitation – ou le plus souvent en remplacement d’une ancienne chaudière au fioul ou à gaz – constitue un véritable investissement, sur plusieurs années. Si vous visez des économies d’énergie et une baisse de charges de chauffage, il faut toutefois bien préparer un tel budget.

Quel investissement ?

Pour une chaudière à plaquettes

Le prix de la chaudière seule varie entre 12000 et 25000 € en fonction de son automatisation, de sa puissance et de ses équipements. L’investissement moyen pour un système complet (hors radiateurs ou plancher chauffant) s’étale de 20000 à 30000 €, selon le coût du silo.

Pour une chaudière à granulés

Le prix d’une chaudière avec sa vis d’extraction ou son système d’aspiration varie de 8000 € à 16000€, selon la puissance, le système d’alimentation, de l’automatisation et des dispositifs de programmation/régulation. Le silo de stockage peut représenter un coût à partir de 1500€.

Quel soutien financier ?

TVA à taux réduit, crédit d’impôt (attention les disposition fiscales changent en permanence à ce sujet), aides de l’ANAH, prêt à taux zéro, les aides régionales… Un tour des aides pour l’installation d’un chauffage au bois et des démarches utiles pour bénéficier des incitations gouvernementales à la rénovation énergétique.