Comprendre le chauffage au bois et ses avantages commence par savoir comment fonctionne la combustion du bois. Car bénéficier des avantages économique et thermique du chauffage au bois passe par l’optimisation de son rendement, faisant partie de ce qu’on nomme aujourd’hui l’efficience énergétique.

Les avantages économiques du bois de chauffe

A l’heure ou les combustibles d’origine fossile (gaz, fioul) voient leurs tarifs monter en flèche sans retour prévu à des prix plus modérés, au moment également où les préoccupation sur l’environnement et l’Homme – qu’il s’agisse de pollution, d’effet de serre, d’accidents industriels ou de heurts géopolitiques – s’accentuent dans le public, l’on reprend conscience d’un fait connu de longue date : bien géré, le bois de chauffage issu de la filière bois, en France comme dans d’autres pays, est une industrie durable si elle est bien gérée.

La filière bois est une industrie économiquement et écologiquement pertinente

Certes, le prix du bois de chauffe a augmenté ces dernières années face à la demande croissante, mais le potentiel forestier et la sylviculture en France on de beaux jours devant eux, après des décennies de tout électrique (nucléaire). Nous le verrons dans un autre volet de notre guide, la filière bois n’en est qu’à ses début, le chauffage au bois n’est pas un phénomène de mode mais bien une réponse logique que nos ancêtres ont utilisé durant des millénaires et vers laquelle nous pouvons aujourd’hui revenir avec les moyens modernes, pour une gestion raisonnée et durable.

La combustion du bois

Présentation des réactions chimiques à la base du principe de la combustion du bois ; de l’importance de l’air et de l’apport en oxygène pour une combustion de optimale des matériaux combustibles ; mise en pratique dans le cas du chauffage domestique, avec les chauffage central en France utilisant l’énergie bois, notamment dans l’habitat en maison individuelle.

Performance énergétique du chauffage au bois

Parler des avantages du bois c’est parler autonomie et rendements des appareils de chauffage. Outre le mode d’alimentation et de chargement qui diffère dans une installation au bois de type chaufferie ou chaudière bois, nécessitant, c’est la contrainte majeure, le stockage et le chargement en combustible (bûches, bois déchiqueté, pellets), c’est-à-dire l’autonomie, la question des rendements arrive très top dans tout projet d’équipement en chauffage central au bois. Le rendement énergétique du chauffage au bois, et de manière générale l’efficience énergétique se définissent selon des notions telles que l’énergie utile (vision énergéticienne), le rendement de combustion et le rendement global d’une installation, mesures qu’un compteur à calories peut relever.

A consulter également :