La bonne combustion du bois est l’élément clef pour tirer tous les avantages du chauffage au bois. Nous vous présentons brièvement les aspects théoriques de la réaction chimique d’oxydation du bois et la mise en pratique de l’utilisation du bois de feu – plus couramment appelé bois de chauffe – dans  dans le chauffage central.

La combustion : une réaction chimique

Brûler du bois est avant tout une réaction chimique  d’oxydation, ce processus se déroulant en plusieurs étapes mettant en jeux le bois, l’oxygène et les gaz de combustion. Comprendre le phénomène physique décrit derrière l’analyse de la combustion du bois et que chacun connait comme le « feu » permet de concevoir des systèmes de chauffage performants et à haut rendement.

L’air comburant ou le rôle de l’air primaire et secondaire

Si le bois est en quelque sorte le carburant, l’oxygène de l’air est le comburant nécessaire et obligatoire à toute bonne combustion. La compréhension du rôle de l’air primaire et secondaire dans la combustion du bois est essentielle pour comprendre le phénomène d’oxydation du combustible.

Choisir le bois pour son chauffage domestique

Pour se chauffer, nous avons en général un choix restreint entre le gaz, le fioul et l’électrique. Les coûts pour chacune de ces énergies peuvent véritablement flamber, et chaque famille et foyer doit faire des choix économiques pouvant les décider pour le choix d’un chauffage central au bois. Le bois de chauffe pour chauffage domestique est une solution, principalement en zone rurale ou l’habitat est en diffus et les ressources en bois plus accessibles.

A consulter également :